Lecture en cours
Positive Education : A la recherche du son du futur !


Du 7 au 11 novembre, Positive Education sera de retour pour faire vibrer le coeur de Saint-Etienne.
L’édition #4 réinvestira la Cité du Design, son QG stéphanois empreint de l’histoire industrielle de la ville et des souvenirs des deux dernières éditions de ce festival techno à taille humaine.

Depuis son édition #0 en 2015, Positive Education s’est érigé comme référence du paysage électro contemporain grâce à une programmation pointue et unique qui extirpe la musique des petites cases qui la cloisonne, et ouvre toutes les portes.
Passerelle tendue entre les genres, confondant leurs anciens et nouveaux représentants, plaçant les petits noms et les gros à la même hauteur, Positive Education est le festival du lien. Le but est toujours de « raconter quelque chose pour amener le public jusqu’à l’aube », pour le programmateur Charles Di Falco.

Les artistes sont avant tout des invité.es qui deviennent rapidement des ami.es (et des habitué.es) au milieu de la joyeuse intimité d’un public conquis qui revient et s’étend chaque année. Puisque l’avenir lui sourit, l’équipe dédie cette édition « à la découverte de territoires musicaux du futur ».

Dans la lignée des éditions précédentes, sa programmation qui lui a valu son rayonnement européen se démarque à nouveau par sa perfection et son audace. L’affiche se partage entre des figures légendaires comme Helena Hauff, Dave Clark ou Jeff Mills, un des habitués, et artistes émergent.es plus ou moins fraîchement défriché.es.

Des noms comme Deena Addelwahed, AZF, Bambounou, Manu le Malin, Shlømo, Amato & Adriani désormais familiers et ceux des tout aussi prometteurs de A Strange Wedding, Jonquera, Karenn, Garçon Manqué, Vector Trancer, ou les locaux Ricco et Les Fils de Jacob, feront vibrer les murs des trois scènes du festival, parés d’une scéno « Techno-rétro SF post-apocalyptique » selon les mots de Charles Di Falco.

A cela s’ajoute, une soirée d’ouverture mémorable autour des lives d’Aïsha Devi, Aux88 et Fari, des afters de 5h à 9h (et midi pour le closing), des showcases diurnes dans la ville en compagnie d’associations et labels stéphanois, et quatre lives bonus issus de collaborations inédites qui paraîtront sur le label Positive Education Records.

Voir Aussi
ovidie_putains_suède

Pour patienter jusqu’à ces réjouissances, le festival s’offre une tournée française et européenne (dates TBA) qui promet de continuer à conquérir les coeurs des amateurs et amatrices d’électro de pointe et de démarches transversales.

https://www.facebook.com/PositiveEducationFestival/videos/624661241341974/




Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut