Lecture en cours
Pamplemousse : l’underground qu’il nous faut

Le rock est-il mort ? Toujours pas. Surtout lorsque des groupes comme Pamplemousse nous sortent un album comme High Strung. Dix tracks avec un son brut, allant à contre-courant de tout mouvement dit « hype ». Et ça, ça fait du bien de temps en temps.

Ce groupe post-hardcore qui nous vient de l’île de la Réunion se fait connaitre lors de la sortie de son premier album en 2017. Deux ans passent, et Pamplemousse dévoile le premier extrait de son nouveau projet : « High Strung ».

Des surfeurs sortis des années 80 dans un style VHS. Le style visuel est simple et efficace. Car c’est avant ça le style Pamplemousse : du brut, décalé, sans révolutionner le genre, mais d’une grande qualité. L’album est-il à la hauteur de ce premier titre?

Et bien oui. Avec un son rock, saturé, et beaucoup de reverb’ sur la voix, on a l’impression d’entendre un enregistrement live dans un bar de Pigalle. L’album est alors immersif et s’affranchit de toutes les tendances actuelles, pour revenir sur des sonorités originelles. Ce qui rend les lettres de noblesse de l’esprit rock underground.

Voir Aussi

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut