Lecture en cours
Musique : Les artistes à suivre en 2021

Musique : Les artistes à suivre en 2021

En ce début 2021, il n’est pas évident de prédire une année décisive pour les jeunes artistes émergent·es. L’année charnière de leur carrière. Pourront-iels défendre leurs projets sur scène ? Difficile de le savoir. Toujours en mouvement est l’avenir, comme le dit Yoda. Mais, dans le paysage actuel, et avec un optimisme qui nous fait avancer, quinze profils ont tout pour exploser. Qui sont celles et ceux qui, à un moment donné cette année, vont vous marquer ?

Alpaca Factory

Parce que l’Angleterre est un fief inépuisable, Alpaca Factory berce autant d’espoir de porter la relève du rock anglais imprégné des années 2000. Depuis 2019 ce quatuor jette des petits cailloux, ouvrant l’appétit des quelques averti·e·s tombé·e·s par hasard sur ces nouvelles têtes. Armé·e·s de riffs entêtants et de mélodies déchaînées, ils et elles semblent prendre de l’ampleur à chaque nouveau titre épinglé à leur tableau de chasse. Leur dernière sortie, « They Say The Devil Wears Prada » marqué plus profondément de l’empreinte Arctic Monkeys, signe encore une nouvelle étape de leur ascension. Ne leur manque plus qu’un premier projet pour venir confirmer en 2021 ce que tous les indices nous laissent croire : nous avons ici un groupe de rock qui va remplir des salles.
L.S. 

Arlo Parks

Repérée l’année dernière, Arlo Parks a eu malgré tout (!) une année 2020 hyper active avec la publication d’une reprise bouleversante de « Creep », un joli passage chez Colors, une collab avec Glass Animals et quelques très beaux singles. Arlo Parks publie son premier album, Collapsed In Sunbeams, le 29 janvier. Pas de doute, sa grâce s’apprête à rayonner et conquérir le monde.
A.Ba.

BFRND

Il y a fort à parier que le nom de BFRND se propage en dehors d’une scène de niche tout au long de l’année. Si son pseudonyme ressemble à un sigle de marque tendance, il convient alors de préciser que l’artiste est à l’origine des bandes-son des défilés Balenciaga depuis que la direction artistique de la maison a été confiée à Demna Gvasalia en 2015. BFRND publie en 2020 Genesis, son premier EP, qui oscille entre musique orchestrale et techno expérimentale. Mais c’est surtout son single « Sunglasses at Night » qui éveille notre curiosité, un titre new-wave/dark-wave fascinant qui laisse présager de belles choses à venir. 
A.Bl.

Cassie Raptor

Si pour certain·e·s artistes le confinement a été empreint d’un désert d’actualité faute de live, Cassie Raptor a su se démarquer et placer son nom dans nos fils d’actualité. Vue de multiples fois sur Rinse, PWFM, en livestream sur United We Stream ou encore en DJ set (physique) à la Border City l’été passé, la VJ, DJ mais aussi productrice a également rejoint les rangs de la nouvelle agence de booking de Possession l’an dernier. Seulement jusqu’à présent elle restait discrète sur sa musique. Il y a quelques jours elle dévoilait un premier track, « Importing Histories », pour la compilation de Sestra Records, et 2021 marquera la sortie de son premier projet sur le label WARRIORECORDS. On en est sûr·e·s, Cassie Raptor confirmera son talent de productrice cette année, qui on l’espère, nous tapera chaudement dans la poitrine.
G.F.

Erika de Casier

Âmes sensibles ne surtout pas s’abstenir : la voix angélique d’Erika de Casier n’a pas fini de nous faire tourner la tête. Explorant un RnB langoureux dans la lignée de FKA Twigs, la nouvelle arrivée de 4AD trace son sillon depuis Copenhague. Son premier album Essentials, sorti en 2019, l’avait élégamment présentée au monde. Fin 2020 elle nous offrait « No Butterflies, No Nothing » dont l’instrumentale enrichie d’une production plus pointue, plus épaisse, laisse imaginer de futurs projets plus enivrants encore. Si vous ne connaissiez pas encore ce nom, vous n’entendrez bientôt plus que lui. 
L.S.

Franky Gogo

Avec déjà un premier EP et son succès critique fin 2020, Franky Gogo est le dernier talent de l’écurie CryBaby. Avec une pop maîtrisée, pointilleuse mais sans prétention d’inaccessibilité, nous n’avons vu que la partie immergée de l’iceberg et de l’icône en devenir. Avec une multitude de projets à venir (un album, un film, une série de courts métrages…), il est presque impossible de passer à côté cette année.
R.G. 

Jesza

Pour les nostalgiques de l’époque où les producteur·rice·s de musique électronique faisaient d’excellents morceaux hip-hop (RIP Bromance), voici votre nouvel élu. Adoubé par le gourou du genre (Brodinski a signé un remix sur son dernier EP, Humanity), Jesza est le nouveau fer de lance de Pelican Fly. Il réussit le pari de croiser IDM, techno ou encore bass music dans le même plat, sans en ressortir quelque chose d’indigeste. Avec pas moins de quatre sorties en 2020, il semblerait que l’appétit du Stéphanois est loin d’être comblé.
R.G.

KillASon

Il serait blasphématoire de placer KillASon dans la catégorie « artistes émergent·e·s », alors que celui-ci est présent depuis cinq ans, avec deux albums à son actif et une collaboration sur un des titres du premier album de Sônge. Pourtant, le rappeur français est sur le point de dévoiler un nouvel album cette année. En transformant son univers à la Kid Cudi pour quelque chose de plus sombre, il est peut-être là le tournant de sa carrière, finalement (de toute façon, les gens préfèrent toujours les choses dark aux morceaux lumineux, depuis qu’Avicii n’est plus).
R.G.

Logic1000

En 2019, la DJ et productrice australienne Logic1000 dévoile six titres éclectiques. Elle expérimente avec des samples propres à la UK bass, des beats et drums inspirés de ses origines indiennes pour en faire quelque chose d’unique. Ces derniers n’ont pas trop percé à l’époque mais ses productions, surtout le sulfureux « Derrière », restent d’actualité avec le grand retour de la UK bass en 2020. Avec son EP You’ve Got the Whole Night to Go, elle nous donne la nostalgie des clubs notamment avec « I Won’t Forget », pur titre rave. On y verserait mielleusement des larmes en scandant les paroles. « Like My Way » est à mi-chemin entre de la liquid et de la UK bass et c’est là qu’on retrouve les forces de Logic1000. Plus récemment, c’est en tant que diggeuse de qualité qu’elle se présente à travers son mix pour Resident Advisor. On se réjouit de se mouvoir sur ces concoctions live lors des festivals à l’été 2021.
A.d.C.

M3C

On vous faisait découvrir « Ken » en exclusivité il y a quelques mois. Cette année, M3C, créature hybride entre pop et kawaii, s’apprête à confirmer son statut d’espoir avec la sortie d’un premier EP dans l’année, la création d’un collectif d’artistes et plein d’autres projets à venir. Quand il y a de l’audace, et que tout est à venir, comment ne pas être impatient·e ?
R.G.

MRD

DJ et producteur norvégien, avec plusieurs albums et singles à son actif en 3 ans à peine d’existence, MRD signe des productions hardcore valsant avec la new-wave, sur des mélodies furieusement nostalgiques. En 2020, il dévoilait « Kahyia » sur le label nantais Agora et a rejoint par la suite le roster d’AMS, l’agence de booking qui détient les talents électroniques les plus excitants de la scène hexagonale (Crystallmess, Casual Gabberz, u.r.trax…), marquant l’arrivée imminente de l’artiste en France. Seule une pandémie fait actuellement barrière, mais dès la réouverture des clubs (parce qu’on a envie d’y croire), on accueille MRD les bras très grands ouverts. 
G.F.

Sabrina Bellaouel

Sabrina Bellaouel fait partie de ces artistes qui auront sauvé 2020 avec leurs sorties. L’artiste signée chez InFiné a publié deux EPs, We Don’t Need to Be Enemies et Libra. Deux projets assez distincts qui illustrent la richesse des références de l’artiste franco-algérienne et sa vitalité créatrice. Au fil des titres, elle s’invente un RnB bien à elle, posé sur des prods électro sophistiquées ou parfois flirtant avec une soul hypnotisante. Y aurait-il un deuxième album à venir en 2021 ?
A.Ba.

Voir Aussi
Manifesto 21 - Variéras

TDJ

TDJ, raccourci pour Terrain de Jeux, est le nouveau projet de l’artiste montréalaise Ryan Playground, qui avait dévoilé l’année dernière une reprise du titre phare d’Alice DJ « Better Off Alone » à la guitare (elle a osé et c’était magnifique). Peut-être un déclic qui l’a poussée à faire évoluer sa musique vers l’eurodance, nous offrant en fin d’année 2020 un premier EP TDJ001 DELUXE et son titre « Quest for Glory », lumineux, dansant et surtout rempli d’espoir. Si la trance a tendance à nous ramener à une époque glorieuse des raves des années 90, TDJ produit une musique bien présente tournée vers un futur vivace. Et si on reprend ses propres mots : « TDJ is an ode to dreams. It’s an ode to freedom » [TDJ est une ode aux rêves. C’est une ode à la liberté.] 2021 n’a besoin vraiment que de ça. 
G.F.

Train Fantôme

À trois, est-ce que c’est plus facile d’être plus productif·ve·s dans la musique ? Quand on voit les membres de Train Fantôme, oui. Avançant tranquillement et sûrement chacun de leur côté avec leurs projets respectifs, mais aussi en unissant leurs forces fin 2020 pour nous offrir Academy, ce trio dépoussière le rap français, en reprenant l’esthétique horrifique de Three 6 Mafia, l’énergie de Denzel Curry, et la volonté punk de Bérurier Noir. Ils s’inscrivent dans cette scène de niche, au bord de sa démocratisation. Lorsque les salles rouvriront, qui ne voudra pas se briser le cou en allant les voir en concert ?
R.G.

Zinée

En novembre, la jeune rappeuse signée sur le label Low Wood publiait son premier EP Futée : 4 titres mélancoliques et entêtants portés par une voix légère mais incisive. Originaire de Toulouse, Zinée est rentrée dans le rap game « comme un braqueur dans une banque » avec le titre explosif « Personne ». Elle a déjà prouvé qu’elle pourrait aussi nous faire danser avec le titre « 313 ». On aurait presque envie de réinstaller un minitel pour y retrouver le frisson de l’amour et peut-être y trouver les nouvelles aventures de l’artiste.
A.Ba. 

Image à la Une : Franky Gogo © Clémence Veilhan

Par Léa Simonnet, Adélaïde de Cerjat, Apolline Bazin, Géraldine Faure, Robin Gillet & Arthur Blandin


Tu as aimé cet article ? Soutiens Manifesto XXI ! 1 don = + de poésie dans ce monde

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut