Manifeste011 : 1 an de mode végane et responsable

Maud & Judith Pouzin, Manifeste011 © Thomas Baltes

Jeudi 7 février la boutique de mode végane lancée par Maud et Judith Pouzin (que nous avions rencontrées à l’occasion de l’ouverture) fête ses 1 an. Pour l’occasion, Manifesto XXI s’associe à Manifeste011 lors de l’événement de jeudi et vous convie à une Jeudi Java d’anniversaire, avec un line up sur mesure : Rebeka Warrior, Safia Bahmed-Schwartz, Casual Gabberz… Avant de célébrer cette aventure encore unique en son genre, nous avons posé quelques questions aux deux sœurs.

Manifeste011 x Atelier Bartavelle (Manifesto XXI dj set)

JJ & Manifeste011 – 1 an (avec Rebeka Warrior, Casual Gabberz, Safia Bahmed-Schwartz & co.)

 

Manifesto XXI – Cela fait maintenant un an que vous avez ouvert la boutique. Pensez-vous que la sensibilité des gens pour la mode végane se soit développée depuis ? 

Maud et Judith Pouzin : Oui nous remarquons une grande sensibilisation autour de la mode végane, et plus largement autour de la mode responsable. Ces derniers mois il y a eu de nombreux reportages et articles sur le sujet dans les médias, et de grandes Maisons ont également pris position, notamment en arrêtant la fourrure. Les Fashion Tech commencent à faire parler de leur travail, des innovations cruelty free et responsables. Encore plus récemment, la Mairie de Paris s’est emparée du sujet via le projet « Paris Good Fashion » qui vise à faire de Paris la Capitale de la mode… responsable.

Manifeste011 x Atelier Bartavelle © Jacob Khrist

Pensez-vous que nous allons vers une époque où le consommateur serait plus en quête de sens, de produits qui ont une signification ? Autrement dit, est-ce que vous constatez une évolution dans nos habitudes de consommation, une prise de conscience ?

Nous pensons que le Beau reste le déterminant numéro 1 de l’achat dans la Mode. Pour autant nous remarquons que les consommateurs ont besoin de donner du sens à leurs achats, qu’ils soient Mode ou autre, et cela d’autant plus dans un contexte où l’acte politique ne suffit plus ou semble sans prise sur la réalité. Ils veulent parfois aussi tout simplement se donner bonne conscience face à leur frénésie d’achats irraisonnée… L’évolution de ce type de consommation est aussi facilitée car les canaux de distribution sont plus désirables et identifiables.

Avez-vous découvert des nouvelles marques responsables intéressantes ? Est-ce qu’il y aura des nouveautés dans votre sélection dans les prochains mois ?

Oui nous sommes toujours à l’affût de nouvelles marques, c’est très important pour nous et c’est ce qui nous excite le plus ! Nous sommes en lien permanent avec elles, pour leur suggérer de potentielles améliorations, leur faire des retours clients, être certaines aussi qu’elles respectent leurs engagements d’éco-responsabilité.

Nous voyons notre travail comme celui d’un curateur, aller chercher le plus Beau, selon nos critères, et le donner à voir.

Dernièrement, nous avons commencé à travailler avec la marque Paula Borde, qui fabrique de véritables pièces d’art en liège, avec des finitions parfaites, ce qui est assez rare avec ce matériau, dont les qualités écologiques sont indéniables.

Manifeste011 x Atelier Bartavelle © Jacob Khrist

L’objectif de la boutique est de créer un espace à circuit fermé, disons, un espace d’autarcie. Est-ce que vous avez été confrontées à des obstacles en ce sens ? Est-ce que ça a été difficile à faire ?

Oui c’est très difficile à partir du moment où vous êtes une entreprise, nous sommes d’ailleurs loin d’être entièrement satisfaites sur ce point !

Avant d’ouvrir la boutique nous nous étions rapprochées de Zero Waste France pour avoir des conseils et nous avons désormais une bonne gestion de nos déchets sortants. Nous travaillons également avec Enercoop (ndlr : fournisseur d’énergies renouvelable) pour ce qui concerne notre énergie. En revanche, nous avons encore du travail à faire sur les déchets entrants (exemple : le packaging des fournisseurs) et nous rêverions d’être autonomes au niveau des accès à Internet et autosuffisantes en nourriture ! Nous identifions les actions à mener et progressons aussi vite que possible.

Tout au long de l’année vous avez fait vivre ce lieu en organisant des événements à la boutique. À quel point est-il important pour vous de faire vivre ce lieu autrement que par les vêtements ?

Pour nous c’est essentiel d’aller à la rencontre des gens, de parler des vêtements, de faire se rencontrer les créateurs et les consommateurs de Mode. Pour nous la transparence est un élément clé de l’amélioration du système productif de la Mode et ces événements nous permettent entre autres de dire comment on fait, dire comment on peut s’améliorer. Ces événements c’est aussi l’occasion d’aborder Manifeste011 de manière transversale : la musique, la fête, la pratique de l’Art… Nous essayons de montrer aussi ce que nous aimons et nous inspire.

Manifeste011 x Atelier Bartavelle © Jacob Khrist

Ce jeudi 7 février, vous présentez une collab avec l’Atelier Bartavelle. Vous pouvez nous en parler un peu ?

Nous avons une amie peintre en commun, Zoe de Soumagnat, qui nous a fait découvrir la marque et nous avons distribué des pièces de leur collab « AL FRESCO ». Nous avons ensuite approfondi nos liens avec l’Atelier Bartavelle lors des dernières rencontres Anti-Fashion à Marseille. Nous aimons l’engagement des deux créatrices, les projets qu’elles mènent avec des femmes du Monde. Nous voulions que notre première collaboration donne du sens au Vêtement. Le projet de la robe NEMAT est important pour nous : nous avons fait preuve d’un très haut degré d’exigence sur les questions de production et d’engagement, nous sommes allées à la rencontre de tous les acteurs qui ont contribué à la création de cette robe (Jacob Khrist était du voyage pour assurer le report photo). Nous avons tellement appris avec ce projet ! Tout est raconté ici.

Quelles autres collabs et projets artistiques avez-vous prévu pour 2019 ?

Nous avons beaucoup de projets pour 2019 et il est encore trop tôt pour tout dévoiler ! Cela étant, nous avons d’ores et déjà prévu un prochain event le 28 mars, avec une marque de chaussures qu’on adore et qui est incroyable en termes de style et d’éco-responsabilité.

Collaboration Manifeste011 x Atelier Bartavelle, à retrouver le jeudi 7 février à la boutique. Plus d’informations ici

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 162
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    163
    Partages
More from Costanza Spina

LA FEMME, de Dragon Ball aux ex. Interview.

Apparemment, la rentrée 2016 annonce l’année de la présidentielle… et de La...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.