L’été sera Artcore avec Safia Bahmed-Schwartz

safia-manifesto21

Safia Bahmed-Schwartz atteint cette fois l’équateur céleste avec son second EP de l’année Été (Artcore), continuité de cette course de fond au rythme des saisons. Après un premier teasing avec le clip de « Danse sur moi » réalisé par elle-même et qui donnait le ton ouvert, la voilà, l’histoire entière. Sonne donc l’heure de la deuxième partie, où l’on y retrouve les mêmes personnages, thèmes et lieux, mais dans une atmosphère progressivement solaire. La noirceur mélancolique du PRINTEMPS (Life Tour) laisse place à un bonheur urgent, qui porte l’âme sur les rayons chaleureux.

Les prods sont toujours aussi tubesques, aussi violemment poétiques, mais le flow se fait lumineux, presque paresseux, célébration du délicieux vide estival. On écoute l’EP, on se sent puissant, on pourrait abattre le monde depuis son transat, depuis sa terrasse, depuis son taf, depuis sa chaise de bureau. On secoue la tête avec langueur sur « C’est la dep », après s’être déhanché sans limites sur « Summerhit ». On a d’ailleurs le droit en bonus au clip de « 200 », parodie absurde de Faites entrer l’accusé, à la fois drôle et tragique, légèreté dans la noirceur à l’image de l’EP.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Partages
More from Bérénice Cloteaux-Foucault

Tout sur le Bateau Rouge Festival, week-end enflammé en Champagne-Ardenne

Le Bateau et Red House s’associent pour un week-end de chaleur et mysticisme en...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.