Les Temps Calmes de Pschit à Mains d’Œuvres : la musique rencontre le silence

© Hellena Burchard
1
1

Pschit investira une nouvelle fois les beaux espaces de Mains d’Œuvres dimanche 10 juin de 15h à 21h à l’occasion de son 5ème Temps Calme. On leur a posé quelques questions : musique et silence peuvent-ils aller ensemble ?

Evénement

Ressentez-vous autour de vous un retour de spiritualité, de recherche de méditation et de sacré chez les gens ? Le public est-il plus sensible à cela ?

On voit bien autour de nous que la méditation devient à la mode, et que les gens sont en recherche d’essentiel, mais notre réflexion ne part pas de là.
La mise en place de ces séances de méditation collective vient plus d’une volonté de faire entendre notre travail d’une manière différente que de répondre à une demande. Grand 8 cherche sans cesse à renouveler et diversifier ses cadres d’expression et ces séances en sont une des facettes.

Est-il important pour vous de vivre à votre rythme ? Aller vite ou aller loin et profiter du voyage ?

Exactement ! L’immense place que nous laissons à l’improvisation lors de nos performances nous autorise à nous concentrer sur l’instant présent, d’investir au mieux l’espace singulier attaché à chacune de nos manifestations. Il s’agit pour nous, à chaque concert, de profiter au mieux de l’instant en essayant au maximum de communiquer notre état au public ; une forme de communion donc qui se prête particulièrement bien à la méditation collective (ou à la transe hystérique lorsque l’on joue en club).

Le silence est la matière qui permet au son d’exister, il souligne la musique, la ponctue et permet son relief.

Pouvez-vous nous parler du line up de cet évent ?

Il s’agit d’un format de journée étalé sur 6H où se succèderont concerts, projections de court métrages, expositions, stage d’initiation au stop-motion le tout au sein d’un lieux qui nous est cher : Mains d’Œuvres.
On a imaginé ce format comme une sorte de mini-festival où se côtoient des artistes et des publics d’horizons différents. Nous avons deux objectifs pour tous nos événements, et particulièrement nos Temps Calmes : diffuser l’art de personnes méconnues, et montrer des artistes (plus ou moins) connus sous un angle inédit.

Il se trouve que l’on a aussi un groupe, qui s’appelle Grand 8 et qu’on se trouve assez méconnus, donc on s’inclue toujours dans nos événements (rires) !

C’est aussi suivant ces objectifs là que l’on a proposé à la grande Sarah Maison de se joindre à Grand 8 pour la séance de méditation, car à part la chanson elle est également magnétiseuse et est très sensible à ces disciplines, en plus d’apprécier notre musique.

Cécile Paysant, artiste Réalisatrice, Scénariste, Décoratrice, Costumière, on l’avait déjà exposée quand nos Temps Calme se faisaient en appartement, elle proposera un atelier d’initiation à la technique du stop-motion.

Fiona Forte qui exposera ses photos a beaucoup voyagé et très peu exposé. On aime beaucoup ses photos qui sont généralement assez brutes et empreinte d’une nostalgie très brésilienne. Le concert sera orchestré par Worms Prestige, une sorte de collectivité musicale qui fait autant de la chanson que du jazz contemporain.

Crédit : Fiona Forte

La programmation des courts-métrages a été mise entre les mains expertes de deux amies à nous, Raphaëlle Giaretto et Mathilde Bila. Elles présenteront trois films. Elles ont une totale carte blanche, et nous présentent des films d’artistes contemporains, français et chinois d’une beauté folle. Nous sommes très sensibles à l’art vidéo mais Raphaëlle et Mathilde en ont une connaissance beaucoup plus approfondie que nous.

Ça nous plait beaucoup de laisser les rênes à d’autres personnes, qui vont ainsi s’approprier l’événement, ça participe à l’aspect communautaire, c’est ce que l’on veut créer lors des Temps Calmes.

Comment vous avez eu cette idée de créer un « temps calme »?

A l’origine, ces événements prenaient place dans le salon d’un grand appartement du nord de Paris. On voulait rassembler un public curieux de découvrir des propositions artistiques d’esthétique très différentes mais liées par une démarche alternative et dans un esprit de grande ouverture. Mais aussi que ça se fasse dans un cadre informel où tout le monde est au même niveau, boit des bières et fume des pétards. Et tout bêtement, on voulait passer le dimanche après-midi entre copains, à échanger, écouter, regarder…

Musique et silence peuvent-ils aller ensemble ?

Bien sûr ! Il n’y a aucune raison d’opposer le silence et le son en général. Le silence est la matière qui permet au son d’exister, il souligne la musique, la ponctue et permet son relief.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

Grand Blanc revient enfin, et ça valait le coup d’attendre

Enfin, ils ont sorti un nouveau son. On attendait le retour de...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.