Lecture en cours
Le Bon Air Festival, de retour en beauté le 11 et 12 août à la Friche

Le Bon Air Festival, de retour en beauté le 11 et 12 août à la Friche

Après 25 mois d’absence, Le Bon Air Festival investit à nouveau la Friche de la Belle de Mai à Marseille le 11 et 12 août. Avec ses 8h de son par jour, le festival affiche une programmation réunissant des grands noms comme Laurent Garnier et Palms Trax, quelques guests internationaux (NVST, Mika Oki), et les figures de la scène locale, comme TTristana, DJ 13NRV et Vazy Julie. Rendez-vous sur la billetterie pour attraper les dernières places, le festival est presque sold out !

Comme chaque année, le festival transformera l’ancienne usine de tabac de la Belle de Mai en un gigantesque dancefloor. Sur les deux scènes mythiques du Toit-Terrasse
et de la Boule à Facettes, Le Bon Air Festival accueillera une vingtaine d’artistes et collectifs venus de familles musicales diverses : oscillant entre rave aux battements techno, house ou l’italodisco, en faisant aussi la part belle à l’ebm, le drum & bass, le gabber, hardcore, le dancehall, l’afro ou l’ambient.

Nos artistes à suivre

Parmi les noms à suivre dans cette édition, Azu Tiwaline, productrice qui puise dans ses origines du Sahara et de la région d’El Djerid (Sud de la Tunisie) pour obtenir un son entre transe berbère et sahraoui, nous plongeant dans une dub profonde et transformatrice.

NVST, quant à elle, est une artiste majeure de la scène rave Suisse, membre active du collectif féministe et militant Statement, résidente Lyl Radio et co-label manager de Big Science avec son reuf Warzou. Elle fait aussi partie du réseau Female:Pressure. Un engagement la hauteur de la musique d’une artiste sans compromis, comme en témoigne son tout récent EP « Stop violence motivate violence » sur Serious Trouble

On ne cesse de recommander les rythmes bruts et immersifs de TTristana, nom incontournable de la scène marseillaise, qui puise son énergie dans des références comme Arca ou Sophie. S’exprimant via des DJ sets, des productions et en 2021 un live audiovisuel, TTristana affectionne les musiques hybrides. Elle s’applique à créer des mondes sortant des schémas habituels en expérimentant sans crainte.

Enfin, on retrouvera avec grand bonheur aussi Vikken, DJ, producteur, membre du duo de techno improvisée Vatican Soundsystem, fraîchement nommé lauréat des Inouïs du Printemps de Bourges. Derrière les platines, il aime croiser les genres pour obtenir des sets dark disco et techno. Sa sélection pointue et exigeante révèle son goût prononcé pour les basses lourdes et les beats francs, mais aussi pour les plaisirs (non) coupables, peu attendus.

Le Bon Air Festival accueille aussi des noms établis depuis plus d’une décennie dans la scène française et internationale : c’est notamment le cas du grand parrain Laurent Garnier, mais aussi d’artistes comme Simo Cell. Riche d’avoir appartenu à plusieurs collectifs différents, le producteur qui a publié sur les labels Livity Sound, Timedance ou Wisdom Teeth, ne prêche pas pour une scène musicale en particulier et sait rester toujours imprévisible et surprenant.

Voir Aussi

La programmation, parfaitement paritaire, compte aussi d’autres magnifiques noms, tels que Glitter, avec ses trances hybrides aux références joyeusement mélangées, Flore, artiste majeure de la scène bass music hexagonale, ou encore Supercherie, gagnant du tremplin RIFFX.fr en 2020, activiste de la scène toulonnaise où il a fondé le collectif La Cade il y a 3 ans… et beaucoup d’autres qui vont marquer le retour du Bon Air à Marseille !


Pour acheter votre place, rendez-vous sur la billetterie (la jauge est limitée à 3000 personnes). Plus d’informations sur l’événement par ici.

Image à la Une : © Gaëtan Gorän

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut