La Fine Equipe revient avec une nouvelle saison dantesque

oOgo, Chomsky, Mr,Gib et Blanka : les quatre beatmakers derrière le Fine équipe

Si la hype générale a les yeux rivés sur la nouvelle saison de Game Of Thrones, La Fine Equipe vient elle aussi de dévoiler la sienne. Avec 5th Season, les quatre beatmakers sortent un album où ils convient tous leurs potes. Un disque familial et réussi, sans intellectualisation de la musique indépendante.

La force du quatuor réside dans sa diversité. Oogo et Chomsky sont les deux fondateurs du label Nowadays Records, mais sont également connus pour leur duo breakbeat-electro survitaminé Hoosky. Mr. Gib, lui, pioche ses influences dans le hip-hop old-school et des instrus qui sonnent très « MPC ». Enfin, Blanka (et rien à voir avec le nouveau titre de PNL), apporte la touche jazz-soul à cette équipe d’Avengers du Beatmaking.

Créateurs de la franchise La Boulangerie, ces producteurs en profitent pour inviter les membres de leur famille musicale, nous livrant un résultat éclectique mais cohérent, sur chacun de leurs projets à chaque opération. Il y a cinq ans, tout le monde s’est incliné sur le morceau « Make U Greedy ».

Pour 5th Season, on garde la même recette, avec des convives comme Fakear, 20Syl (MC de Hocus Pocus), Grems ou encore Mr. J. Medeiros. Les puristes du hip-hop se raviront sur des tacks comme « What Eva » ou « Nobu ». Mais ce disque contient également des morceaux plus orientés funk ou disco comme « Illa Beez » ou « Lying ». Même le fan hadrcore de Baile Funk pourra être consolé avec « Maluca ». L’alchimie des univers fonctionne et donne naissance à un projet ultra énergique et technique, sans tomber dans le travers des morceaux expérimentaux « Frankenstein ».

Dans l’héritage de C2C et d’un Mr. Flash, 5th Season de la Fine Equipe est – sans étonnement – un excellent album. Même si l’originalité du concept et l’univers du projet ne surprennent plus, le résultat technique répond présent, efficace. Morale de l’histoire : rien ne sert d’aller creuser un concept ultra léché pour faire un bon disque, du moment qu’il est fait avec le cœur. Et faire des morceaux avec le cœur, ces quatre beatmakers n’ont jamais cessé de le vivre.

Spread the love !
More from Robin Gillet

Questionnaire de connaissances avec Ouai Stéphane

Musicien électronique de l’absurde, au croisement entre Jacques et Soulwax, Ouai Stéphane...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.