Les Femmes s’en Mêlent #21. Donner l’espace aux femmes

lfsm-manifesto21
© Pauline Furman

La 21ème édition du festival Les Femmes s’en Mêlent, c’est du 8 mars au 5 avril, et c’est dans toute la France. Existant depuis 1997, parti du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, l’événement n’a pas fini de nous étonner. Militant, dénicheur de talent et généreux, il promet un divertissement alléchant et engagé.

L’édition parisienne, c’est du 15 au 17 mars à La Machine du Moulin Rouge, mais c’est aussi une tournée française qui nous attend, pour prolonger la joie. Le concept est simple : célébrer ensemble la scène musicale féminine indépendante. L’idée est de combiner visibilité des femmes et exigence, tout en gardant un certain éclectisme, tant musicalement qu’au niveau des personnalités. Un festival taillé sur mesure pour les plus curieux et passionnés, un territoire de découvertes et de liberté, tant pour les artistes que pour le public. Le directeur du festival, Stéphane Amiel, le résume bien : c’est un festival qui « ne parle pas à la place des artistes mais qui leur donne l’espace pour le faire ».

À Paris, le festival s’annonce brûlant. Il s’ouvrira le 15 mars avec des débats, rencontre, mais aussi du live avec notamment Super Bravo, Haylen et tsushimamire. Le vendredi 16 mars attaque ensuite très fort avec la lecture musicale du Requiem des innocents de Calaferte par Viginie Despentes et ZËRO. Musicalement, nous ne serons pas en reste, concerts et club, avec la pop chaleureuse de Dream Wife, la dérangeante La pietà ou encore la course aventureuse de Léonie Pernet. Clara 3000, coucou chloe et bien d’autres femmes de qualité seront aussi de la partie ce vendredi.

On termine le samedi 17 mars sur une collaboration loin d’être anodine avec Barbi(e)turix pour une programmation explosive. Blimes Brixton, la rappeuse KT Gorique ou encore les psychédéliques Pink Kink nous feront vibrer sur leur live, tandis que côté club, on pourra se déhancher sur les dj sets de Cata.Pirata de SKIP&DIE, Rag de Barbi(e)turix ou encore Merlin The Girl. Sans oublier ce soir-là Irène Drésel ou encore Calling Marian. Une programmation éclectique, placée sous le signe de la curiosité, de l’innovation et de l’engagement !

Bien que le festival se déroule principalement à la Machine du Moulin Rouge, d’autres événements se dérouleront dans la capitale, comme le concert de Mélissa Laveaux aux Etoiles le 8 mars qui présentera son nouvel album. On pourra aussi retrouver Findlay au Café de la danse le 26 mars, ou encore Mahalia au Pop Up du Label le 28 mars. On ne s’arrête plus.

Le festival Les Femmes s’en Mêlent ne s’arrête pas là, et offrira en parallèle de la scène parisienne des événements à travers la tournée du festival dans toute la France (et un petit arrêt à Charleroi en Belgique) jusqu’au 30 mars. Au fil du chemin d’autres artistes tout aussi talentueuses se grefferont, telles que Juniore, Chloé ou encore Corine. Tout cela promet, alors place aux femmes.

lfsm-manifesto21
© Pauline Furman

BILLETTERIE :
https://www.weezevent.com/lfsm21

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
More from Bérénice Cloteaux-Foucault

Grand Blanc. Violence aérienne à Los Angeles

En attendant leur nouvel album prévu pour septembre, Grand Blanc nous abreuve...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.