Lecture en cours
[EXCLU] « Condition », le cloud-rap lo-fi de L’Abominable Steucko

On ne sait pas grand chose de L’abominable Steucko. Une poignée de titres lâchés dans les dédales du web, puis le flegmatique « UFO » et maintenant « Conditions », premiers extraits clippés d’un album à venir.

L’abominable Steucko, rappeur non-identifié aperçu dans les environs de Nice, sortira son premier album officiel 43 cachets le 28 février prochain. Artiste invisible et donc indéchiffrable ? « Cette discrétion que l’on trouve suspecte – ce passé serait-il trouble, voire inavouable ? – n’est peut-être qu’une marque de respect : pourquoi nous embêterait-il avec ses histoires ? » peut-on lire en description YouTube de son nouveau titre.

Après le mélancolique « UFO » à l’ambiance deep-housienne, « Conditions » enchaîne les punchlines désabusées le long d’un clip sarcastique en noir et blanc parodiant une clique de gangsters champêtres.

À la première écoute, les productions de L’abominable Steucko frappent immédiatement par leur minimalisme vaporeux, leur simplicité brute, presque naïve – à l’image de l’artwork de sa mixtape Une trace de l’époque. Un parti pris garage et épuré bien loin des hits trap radiophoniques surproduits du moment, duquel émerge une authenticité et une fragilité émouvante. Si l’influence cloud rap & PNL est palpable, l’artiste s’approprie le style avec une sobriété et une douceur atypiques.

Voir Aussi
The Revenant

« Les arrangements sont pas fous, je préfère les instrus lo-fi, 
question de goût, mais aussi de philosophie »

43 cachets - L'abominable Steucko. Sortie le 28 février 2019
43 cachets – L’abominable Steucko. Sortie le 28 février 2019.
Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut