Conférence. Marxisme et féminismes en dialogues

Manifestation féministe en Italie dans les années 70.
Manifestation féministe en Italie dans les années 70.

Depuis l’émergence du marxisme comme projet économique et politique, et corrélativement à sa construction théorique, différentes féministes sont venues interrompre le discours hégemonique qui invisibilisait l’oppression et le travail des femmes. Parmi elles figurent notamment Alexandra Kollontai, Clara Zetkin, et avant que n’apparaisse le courant marxiste, Flora Tristan, qui formulait une critique pionnière de l’idée d’un prolétariat homogène. Depuis la deuxième partie du XXe siècle, beaucoup de théoriciennes féministes ont repris – chacune à leur façon – cet héritage critique.

L’objectif n’est pas de restituer toute l’histoire de ce champ, ponctué de malentendus et d’alliances, mais de revenir sur quelques-unes des fractures fondamentales qui structurent les discussions autour de la possible articulation entre marxisme et féminisme. C’est dans cette perspective que nous analyserons les apports – et éventuelles limites – de féministes matérialistes et marxistes dans leur questionnement critique du marxisme orthodoxe.

« Marxisme et féminismes en dialogues. Relectures critiques autour de la division sexuelle du travail ». Une conférence de Luisina Bolla organisée par Conséquences
Jeudi 26 octobre à 19h à l’ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e, Salle Cavaillès (escalier droite, 1er étage)
Facebook

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Manifesto XXI

Sublimation du danger amoureux

Aller au TNB (Théâtre National de Bretagne pour les non-Rennais), c’est un...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *