Du génie et de l’audace

Paris. Le Louvre. 2012 © Martin Parr / Magnum Photos / Galerie kamel mennour

« C’est un coup de génie ». Je ne crois pas à ce génie furtif. Je ne crois pas à cette fulgurance de l’esprit, à ce moment décisif, à cet Eurêka qui sortirait de nulle part et viendrait tout transcender. Attendez, je ne nie pas le génie, cette « aptitude naturelle de l’esprit de quelqu’un qui le rend capable de concevoir, de créer des choses, des concepts d’une qualité exceptionnelle » (Larousse). Il y a des nombreux artistes, écrivains, musiciens ou cinéastes que je considère comme tels. Paradoxal ? Attendez, je vous explique.

Pour moi, le génie nait au terme d’un long processus de travail créatif, il suffit de regarder les dessins préparatoires d’Auguste Rodin ou les séries de dessins et peintures d’Henri Matisse pour ressentir cela. A l’image de la fourmi de Jean de La Fontaine, le génie est celui qui construit peu à peu, péniblement parfois, « des choses […] d’une qualité exceptionnelle ».

rodin-manifesto21
« Nuage » Rodin, non daté. Crédits photo : Jean de Calan/ © Musée Rodin

Vous voulez un exemple frappant ? Prenez Martin Parr, vous savez ce photographe qui immortalise le mauvais goût comme personne ?! La tentation est grande de se dire que l’on aurait pu faire de même en dégainant nos I-Phones. Mais non, Martin Parr est un artiste génial, et nous ne sommes que des amateurs en la matière. Pour sa récente exposition à la Maison Européenne de la Photographie, il a scruté Paris pendant près de 4 ans, ses habitants et ses touristes … du Musée du Louvre aux premiers rangs d’un défilé Chanel. Il a sondé l’âme de la Ville Lumière, capitale de la mode et de l’élégance … et il en extirpé le Paris de tous les jours, celui du métro, des vendeurs de Tour Eiffel à la sauvette ou des touristes scotchés devant la Joconde. Il a sublimé ce quotidien et l’a, non sans audace, accroché sur les murs d’un musée.

FRANCE. Paris. The Louvre. 2012.
Paris. 2012 © Martin Parr / Magnum Photos / Galerie kamel mennour

Peut-être que finalement, tout part de là. Ce travail de fourmi naît d’une audace incroyable, une douce folie qui met le génie créatif en marche. La fameuse « qualité exceptionnelle » émane alors non seulement d’un résultat particulièrement réussi mais aussi de cette audace, de cette volonté à toute épreuve. Audace qui pousse la jeune Camille Claudel à devenir une grande artiste malgré le désaveu de sa mère, des danseuses étoiles à se donner corps et âme pour leur passion, un commissaire d’exposition à défendre les artistes qui lui sont chers.

Anne-Sophie Furic

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Anne-Sophie Furic

Ruines : pour une esthétique du temps

Symboles des soubresauts de ce monde, les ruines occupent une place prépondérante...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *