Lecture en cours
Coconut Music Festival, la retraite sacrée de la rentrée

Coconut Music Festival, la retraite sacrée de la rentrée

Du 9 au 12 septembre, le Coconut Music Festival fait son retour à l’Abbaye de Saintes après deux longues années d’absence forcée. Comme à chaque fois, sa programmation de premier choix se calibre sur des radiations de bienveillance, aussi ardentes que les prières d’appel à l’été indien qui débarque, lui aussi, enfin. Avec eux, revient la promesse d’une immersion en communauté presque fantasmée: celle où on dansait autant entre une Crystallmess et une Lafawndah, qu’aux côtés de la mamie tout aussi enjouée d’un tiers de Nyoko Bokbäe.

Ce week-end, le festival accueillera à nouveau les âmes perdues en quête de musicalité sacrée pour panser les blessures de l’année. L’arrivée du soleil avant la rentrée, la paix sur Terre ou la fin des anxiétés climatiques et sociales, le retour de l’amour, la chute du capitalisme ou le dernier souffle du patriarcat… Peu importe sa déception post-attentes d’un autre « été d’après » raté, on la soigne au Coconut en se baignant dans une bulle en forme de vie un peu mieux qu’avant.

Parce que bien avant la paralysie mondiale, l’équipe du festival avait anticipé l’importance du recentrage des festivités sur le care et les liens entre les êtres humains. Before it was cool donc (ou juste cruellement nécessaire).

Dans cet esprit, le Coconut proposera à ses spectateur·ices de devenir les habitant·es d’un cocon utopique de possibilités de l’humanité. La chrysalide à l’épreuve de la réalité s’étalera sur les murs (et au-delà) d’une abbaye rhabillée d’une nouvelle forme de spiritualité collective. On y troquera les cantiques pour un autre genre de grâce auditive, sorte de wishlist à ciel ouvert de tous·tes les artistes « à suivre » de l’année.

Au programme de cette cure de douceur·s, il y a : danser au sommet des transes hybrides porté·es par Glitter avant d’atteindre les hauteurs cosmiques avec Quinze Quinze. Se plonger dans le flow de Meryl ou patiner pas à pas avec Faux Real. Souffler du rêve avec Bonnie Banane et Blumi ou s’entre-guérir avec Malik Djoudi, Pongo, Yseult, Bbymutha, Taziri et bien d’autres…

Voir Aussi
Culture club Gaîté BBX

Coconut Music Festival
Du 9 au 12 septembre
Abbayes aux dames – Saintes
Billetterie

Image à la Une : © Antoine Jahier

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut