‘Mare’, le subtil canevas sonore de Christian Löffler

Petite perle electronica venue d’Allemagne, le troisième album Mare de Christian Löffler, musicien, plasticien, et également manager du label Ki Records, recèle des trésors de finesse et de créativité.

Pour cet opus, l’artiste a choisi de concentrer ses efforts sur l’aspect organique de son œuvre, nourrissant ses compositions de field recording et d’enregistrements d’instruments divers. Dans un souci d’introspection et d’authenticité, c’est dans son modeste atelier reculé sur la péninsule de Darss en Allemagne qu’il a composé son œuvre. Entouré de végétation et surplombant la mer, c’est avec évidence que Christian Löffler a exploité de nombreux sons provenant de la nature environnante, les mêlant à des sonorités jaillies de son travail.

Sur les dix-sept morceaux que comporte l’album, on trouve de très belles plages instrumentales, mais aussi quelques titres chantés, mettant à l’honneur la voix de la hambourgeoise Mohna, ou bien celle du producteur lui-même, qui s’essaie pour la première fois aux vocalises sur trois titres.

De l’écoute de cette œuvre se dégage finalement l’impression d’un subtil canevas de sons, tissé avec passion et sincérité. S’étirant du chill à l’ambient et de l’electronica à la deep house, Mare s’offre à nous comme un précieux moment de douceur, de rêverie et de sensibilité.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Eléna Tissier

Oh Mu, portrait d’une artiste symptomatique de l’ère moderne

On a rencontré Estelle Marchi, aka Oh Mu, productrice et illustratrice italo-suisse...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *