Lecture en cours
BIZARRE, flamboyant nouveau festival queer et électro à La Villette

BIZARRE, flamboyant nouveau festival queer et électro à La Villette

Ça veut dire quoi appartenir à une communauté ? Se réunir, surtout après une pandémie ! Du 12 au 24 octobre à la Villette, le festival BIZARRE nous offre de très belles occasions de se sentir être ensemble, en célébrant les tribus LGBTQIA+ et les différentes esthétiques de musiques électroniques.

A partir de lundi, le coin ouest du parc du XIXe sera en fête loud & proud. La première édition du Bizarre Festival sera dispersée entre A la folie, hotspot qui accueille le Bingo drag toute l’année et porte cette idée originale, Tsugi Radio et le Pavillon de la Villette (oui oui le gros bâtiment en forme d’octogone que vous n’avez sans doute jamais vu ouvert). Au programme, une vaste palette d’événements pour célébrer tous les types de réjouissances et permettre à différentes communautés de se réunir. Soirées clubbing, émissions de radio, moments gourmands, perfromances… il y en aura pour toustes grâce à une programmation généreuse. 

Les organisateurices ont choisi le nom de « BIZARRE » pour rester fidèle au sens de l’étrangeté, d’écart par rapport à la norme que signifie queer en anglais. Dans leur communiqué on peut lire : « Les collectifs invités et mis en avant par le festival, tout en ayant pignon sur rue, portes ouvertes au plus grand nombre, partagent l’idée d’un point de vue minoritaire, un regard sur le monde porteur de créativité et d’une attention particulière pour l’accueil des personnes dont les identités sont marginalisées. »

Les plus gros temps forts auront lieu le samedi soir : le 16 octobre se déroulera la deuxième édition de la soirée Œstrogen dédiée aux artistes trans et non-binaires, nouveau projet de Parkingstone (entrée libre, à la Folie), suivi d’une Wet for me. Dimanche, c’est les Bears qui régalent avec Les Ours de Paris qui organisent un Bearbq qui s’annonce aussi savoureux que joyeux avec le concours du plus grand mangeur de saucisse.  Pour celleux qui ne s’arrêtent jamais, le collectif Sous Tes Reins prendra possession du Pavillon de la Villette de 14h à 00h.

La deuxième semaine de réjouissance, le collectif Chkoun is it ? ouvrir le week-end en beauté à la folie (entrée libre, 18h-2h). Au Pavillon de la Villette, la fête promet ensuite d’être explosive avec la deuxième édition de la soirée Futur·e. Coupée dans son élan par la pandémie, cette nouvelle venue frappe fort en invitant la collectif MYST à déployer l’un de ses flamboyants défilés, avec Anaïs Leszcynska, MZA (live) et Pepiita aux platines. 

Voir Aussi
Girls Don’t Cry, le nouveau festival féministe et queer toulousain

Samedi 23, ce sont les silver lesbiennes qui prennent le contrôle du dancefloor pour une soirée bien nommée, la « Dyke Ménopause ». Dimanche, le Brunch célébrera les familles homoparentales et leurs amis, en partenariat avec l’association des Parents Gays et Lesbiennes. Pour les infatigables, le closing sera assuré par un line-up de B2B : Mike Servito et Justin Cudmore, Molly et Carlos Valdes, Abajour et zu 55, Nizar et Sottoh…


Toute la programmation

Image à la Une : © Vovotte

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut