Lecture en cours
Autoportrait à 4 mains en Pastel dans le dernier clip d’Odezenne

Après « Lost », « Nucléaire », « Bébé » et « Au Baccara » c’est au tour de « Pastel » d’être animé visuellement. « Pastel » c’est un morceau dit « bifrons », c’est-à-dire qu’il est composé de deux couplets, chantés respectivement par Alix et par Jaco. Chacun y dresse un autoportrait fidèle.

Pastel
Rien à fouler
Besoin d’elle
Rien à fourrer
Pas de chrysanthème

Les couplets ont été rédigés en écriture automatique, puis corrigés à quatre mains. L’un s’y dessine en homme faussement désintéressé de tout, détaché de sa vie et de sa relation aux femmes, et l’autre se dépeint en homme incarcéré dans ses mauvaises habitudes.

Monsieur Pastel est cet individu à deux cerveaux et quatre mains.

Un monstre d’honnêteté.

Voir Aussi

La réalisation a été confiée à Vladimir Mavounia-Kouka, que l’on retrouve avec Rone (« Origami » et « Spanish Breakfast ») et déjà Odezenne (« Dedans » et « Bouche à lèvres »).

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut