Lecture en cours
Alice et Moi : et si le rappeur était le nouveau gendre idéal ?

Alice et moi vient de dévoiler son nouveau clip, J’veux sortir avec un rappeur, ode au charme un tantinet primaire du mâle en tenue de sport.

Rempli de joggings, de rappeurs et de scooters, tout est pimpé, dûment clinquant. Aux antipodes de Cent fois, cette réalisation se veut visuellement très sombre, surchargée de néons très glamour, de fumée et de vjing.

Réalisée par Emma d’Hoeraene, le clip montre une évolution certaine de l’univers d’Alice qui, résignée à son tour par le succès du genre, se confronte aux codes du rap game qu’elle intègre avec panache et brio. Et une de plus en quête de street cred, après Angèle pour laquelle ce fut plus simple, fréro oblige.

Le clip déconstruit subtilement quelques clichés, ce qui n’est pas pour nous déplaire : il faut bien tacler ces mâles ténébreux aux mouvances nonchalantes. Mais merci Lomepal et la clique, le rappeur s’est embourgeoisé et il a la cote : peut-être deviendra-t-il le nouveau gendre idéal ? Orelsan, Nekfeu, Lomepal ou encore Roméo Elvis… tous y passent, et l’exercice est franchement drôle.

Voir Aussi
Mirage festival manifesto

On saluera la référence à Kanye West et Kim Kardashian à 2’20′, version typhoon à la sauce Alice et moi, librement adaptée de BOUND 2 (ndlr: on  vous a mis le lien au cas où vous l’auriez oublié).

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut