Lecture en cours
Astropolis: déjà 25 ans de découvertes musicales cosmiques

Astropolis fête son quart de siècle et le festival est loin de se plier à la quarter life crisis ! Sa programmation puise ce qu’il y a de meilleur dans ses expériences précédentes tout en gardant un esprit de défrichage tourné vers l’avenir. Au point de prendre des airs de voyage interstellaire.

Ce soir, et pour 5 jours entiers, Astropolis transforme Brest et le Bois de Keroual en bases spatiales. Le festival fera osciller son public entre scéno lunaire et oreilles dans les étoiles.
Pour ce 25ème anniversaire, la fête s’empare également des journées, dans les parcs et institutions de la ville. Avant de reprendre ses quartiers nocturnes sous la chaleur des astres stellaires et sonores des cinq scènes du Manoir de Keroual ou de l’Astroclub.

Côté programmation, l’affiche n’est pas en reste d’icônes et de mastodons de la scène électronique. Jeff Mills, Mad Mike, Arnaud Rebotini ou Paula Temple seront au rendez-vous.
On y trouvera d’autres incontournables : le prince du voguing Kiddy Smile, les enchantements électro-pop d’Apparat, Manu le Malin, Laake et Oktober Lieber ou encore le retour fracassant de Kap Bambino.

Sans oublier les paris sur le futur qui sont déjà des valeurs sûres et explore autant de branches de subculture musicale qu’il en existe. House tribale (Bufiman), techno polaire (Abdulla Rashim), breaks cosmiques (Skee Mask) ou groove festif (Blutch) et caetera.. Si la programmation de l’Astropolis n’obéissait qu’à un mantra, ce serait « Vers l’infini et au-delà ».

Voir Aussi

Décollage imminent à Brest, dès aujourd’hui !

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut