Le Très Court International Film Festival s’ouvre dès le 9 juin : partout, pour tous

Le 9 juin s’ouvre la dix-neuvième édition du Très Court International Film Festival, où sont présentés des films de tous les genres, tous les styles, toutes les origines, tant qu’ils ne dépassent pas une seule limite : quatre minutes.

240 secondes que chaque format court doit respecter et s’approprier pour proposer un univers, faire rire ou émouvoir.

Simultanément dans plus de 80 villes de 25 pays, le festival tient à privilégier une vision globale et fédératrice du cinéma, loin de tout centralisme, présentant des productions du monde entier.

Nicolas Boukhrief est cette année le président du jury, qui récompensera l’un des 36 films courts en compétition internationale. Parallèlement à la Compétition Internationale, le festival présente aussi des sélections « Paroles de Femmes », « Différences », « Animation », « Familiale », « Music’n’Dance », « Ils ont osé “Trash & Glam” ».

Bande-annonce :

Pour les lieux de projection, plus d’informations sur http://trescourt.com/fr.

Voici, parmi les films de la Sélection Internationale, ceux que nous avons préférés :

Voltige, de Léo Brunel (France) :

Massive, de Dan Chen (USA) :

Branded Dreams – The future of advertising, de T. Snels, T. Meljdal, B. Zsigmond (Pays-Bas) :

Journal Animé, de Donato Sansone (France) (trailer) :

Mrs Metro, de Aggelos Papantoniou (Australie) :

Nobody Speak, de Sam Pilling (Royaume-Uni) :

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Victor Chevet

« L’Ascension », « Everest » : rencontre en terre népalaise

Il en allait peut-être d’un mouvement de solidarité collective et inconsciente, peut-être...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *