La Route du Rock par son directeur : bourriches d’huîtres et Maître Gazonga

Route-du-Rock-2016-manifesto-xxi

Du 11 au 14 août Manifesto prendra la direction des côtes bretonnes pour son pèlerinage annuel en terres malouines : la Route du Rock. L’affiche de cette année aligne les classiques : Belle & Sebastian, Lush ou Tindersticks, un pour chaque jour en somme. Surtout, on ne manquera pas l’occasion de se presser devant Suuns, Kevin Morby et Morgan Delt, le tout avant d’aller joyeusement se décomposer sous les frappes de Fat White Family, Usé et Fidlar puis finir sous la coupe des électrisantes Savages

L’heure approchant, nous avons fait appel à François Floret, programmateur du festival depuis maintenant plus de 25 ans, histoire de confectionner au mieux la bande originale de quatre jours sur la Route du Rock :

Manifesto XXI : La tente Quechua est dans la voiture, on se dirige vers Saint-Malo. Dans la glacière, les bières côtoient le taboulé et la piémontaise qui aura sûrement tourné avant l’arrivée. Qu’est-ce que l’on passe dans l’autoradio ?

Since I Left You des Avalanches (ok pour enchaîner avec Wildflower après la première pause pipi). Ils ne viennent plus mais tant pis. Top cool pour venir jusqu’à nous.

Manifesto XXI : Session de skate cramée, sous le soleil de Los Angeles/Saint-Malo, une musique tonitruante et un peu arrachée ?

Ty Segall évidemment !

Manifesto XXI : Après déjà deux jours de festivités, on se réveille samedi. Le doux chant des festivaliers les plus matinaux chatouille nos oreilles. Motivés par la bonne humeur ambiante nous voulons partager nous aussi de la musique avec l’ensemble du campement. On écoute quoi avant de profiter pleinement d’une belle journée bretonne ?

Un p’tit Holy fuck (Congrats) pour relancer la machine ? Sinon si c’est pour emballer la voisine de la tente d’à côté un petit Cat’s Eyes des familles… ?

Manifesto XXI : Vous avez chopé une insolation, les mirages transforment la piscine de Bon Secours en oasis / vous êtes en pleine montée de LSD. La musique monte au cerveau s’étirant au long de structures complexes, c’est ? 

La drogue c’est mal (on se shoote à l’iode à Saint-Malo) : va vite te prendre une bourriche d’huîtres (merde elles sont laiteuses l’été… !) avec une bouteille de blanc bien fraîche. N.B. : évite les huîtres laiteuses mais garde la bouteille bien fraîche.

Manifesto XXI : Après une après-midi à la plage, nous sommes de retour vers le fort Saint-Père. Que choisir pour ambiancer le bus en chansons ?

« Quand il pète il troue son slip » ?

Manifesto XXI : Arrive l’heure du repas tant attendu. Un morceau devant lequel se poser pour déguster cette fameuse « mémé-patate », la tartiflette à l’andouille ?

Un classique forcément : Belle & Sebastian pour vendredi, Tindersticks samedi et Lush le dimanche. Peu importe le titre et de toute façon tu ne vas pas bouffer tout ça sur un seul morceau !

Manifesto XXI : Le dernier soir de concerts avançant, nous voulons donner à ces fêtes un goût orgiaque. Quelle bande son pour un bain de boue ?

Tu te tartines des autocollants les plus humiliants des Gérards et tu retentes le record mondial de la plus grande chenille sur Maître Gazonga.

Manifesto XXI : Le 15 août sous la pluie, le festival est clos, le soleil nous abandonne. Mélancoliques, nous attendons gentiment devant le petit baraquement de sensibilisation pour réaliser un alcootest. On écoute quoi ?

Les petits oiseaux pour commencer puis David Lynch… ?

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
More from Meven Marchand Guidevay

L’Impératrice joue avec le sang dans un EP hommage au giallo

Après la croisière spatiale d’Odyssée, une tournée de quarante dates et une...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *