Rencontre avec Beeby

Beeby-Karleeto-Manifesto XXI

Cité dans notre article sur la Gentrification du Rap Game, nous avions déjà pu entendre Beeby au travers de nombreuses mixtapes et même lors d’une belle performance lors de la Draft des Rap Contenders. Pour la sortie de sa dernière tape gratuite, Quatre Saisons, il répond à nos questions et nous propose une petite playlist.

MXXI – Salut ! D’après Wikipedia, « Beeby est un village et une paroisse civile du Leicestershire, en Angleterre ».  Tu peux te présenter en quelques mots ? 

C’est aussi le nom d’une rue en Australie, en fait, j’suis né en 1845 et j’ai marqué mon époque! Moi c’est Beeby, Beeby Packman, j’vais souffler ma 23ème bougie au mois de juin, et je crois que, sans prétention, je suis le rappeur qui a le plus de net tape à son actif!

MXXI – Ton nom a changé depuis tes débuts, qu’est ce que cela signifie, Beeby Packman n’était plus à la hauteur ? Il s’est laissé rattraper par les fantômes ? 

Ha, j’suis comme ces joueurs de foot brésiliens, quand ça devient long on abrège, mais c’est pas pour autant qu’on supprime le reste.

MXXI – Tes textes sont régulièrement des avalanches de références, notamment à la  « culture pop », l’exemple le plus explicite étant probablement la mixtape A l’école des Voodoo. Quelles sont tes influences ?

Franchement, on me pose souvent cette question, j’réponds toujours des trucs différents. Tout et rien en fait, j’regarde beaucoup de films, j’ai des restes de l’école, j’échange souvent avec des adultes, je sais pas sérieux… Ma source d’inspi, c’est mon quotidien.

MXXI – Tu viens de sortir un nouveau projet intitulé Quatres Saisons, qui fait la part belle au printemps et à l’été. Tu as vraiment dû traverser l’hiver ?

Comme un ancien de Winterfell !

MXXI – Nous avons particulièrement remarqué l’instrumental du titre Ave (qui nous faisait pas mal penser au Berberian Wedding d’Acid Arab ), qui sont tes beatmakers ? Comment se passe le choix des productions ? 

Le nombre de mes Beatmakers ne cesse d’augmenter, John Kercy (mon cousin), Iksma, Keezle, Baxter, l’equipe Frenchy Ass, RDS Productions, Heezy Lee… Récemment j’ai pu bosser avec le jeune Oris Beats, j’suis sur que j’en oublie, mais en gros, tu prends tous ces beatmakers, t’imagines ma boite mail, recevant deux prods par semaine pour chacun d’eux, et tu comprendras que j’ai un large panel, du coup c’est plus simple.

MXXI – Le titre Cortège apparaît comme un point de tension dramatique, au milieu de la mixtape, que représente pour toi ce morceau ? 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Ac1Bl1TxbX4]

Cortège n’est pas aussi sombre que ça, pour ceux qui me connaissent, il peuvent y voir un gros sarcasme, j’peux être un enculé de première, et dans ce son je l’ai démontré.

MXXI – Dans Dimanche, tu expliques que tout à été « posé à l’instinct », comment nait un texte ?

On va faire une comparaison simple, dis-toi que la prod, c’est une meuf, des coups de reins, des coups de reins, et au final t’as ton morceaux, bah c’est pareil !

MXXI – Tu es aussi l’auteur de la pochette de l’EP, peux-tu nous la décrire ? 

Comme vous le savez, c’est dans le cadre du concours LA culture, que j’ai sorti ce projet, et sur la pochette en arrière plan,  c’est une crique de Los Angeles. En gros, j’étais juste en train de me foutre des concurrents en leur faisant comprendre que j’les baisais en direct de LA.

MXXI – Sur le titre Faux Semblants, J Welzz vient dire que le rap est « à Tristan », c’est ce que tu penses aussi ? Quelle est ta vision de tes contemporains ?  

Il n’aime plus qu’on l’appelle Jwelzz, lui aussi est brésilien, sur son maillot, c’est Double Z.

Moi je ne partage pas cette vision des choses, j’ai trop de fierté pour faire un truc de minable. Certes  il y a des inégalités totales dans cette industrie, mais j’crache pas dessus. L’écart riche-pauvre de la société, c’est l’équivalent de l’écart mec du haut et mec du bas, maintenant en tant que mecs du bas, c’est à nous de faire en sorte de prendre l’élan pour attraper le train en route !

MXXI – Nous avons pu voir ton frère Luidji pour un de ses premiers concerts en province, lors des Bars en Trans à Rennes, on peut espérer te voir bientôt ? Plus largement, quelles sont pour toi les prochaines étapes ? 

J’suis comme  un  voilier  sur  une  eau  calme, j’me  laisse  porter par  le vent, et je saisis les opportunités qui se présentent  à moi !

MXXI – Enfin, tu nous as concocté une petite sélection de titres, quelques mots pour la décrire ? 

Cette sélection c’est réellement ce que j’écoute pour bien commencer  la journée !

J’voulais mentionner des sons de Quatre Saisons, mais on n’a pas le droit !

NDLR : Vous pouvez cependant retrouver gratuitement tous les titres de la mixtape Quatre Saisons, en téléchargement sur Haute Culture Mixtape.

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Meven Marchand Guidevay

Électronique éclectique, Decilab expérimente à Rennes

Un peu avant leur prochaine soirée, la Decilab & Friends, qui aura...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *