Raoul Vignal souffle une douce brise sur le folk moderne

© Anne-Laure Etienne

En ces temps pré-estivaux baignés de soleil, propices aux rêveries et aux projets d’évasion en pleine nature, la musique de Raoul Vignal semble se présenter comme un compagnon idéal. Le musicien épate avec son premier long format sorti le 7 avril, The Silver Veil, un album de pépites folk qui voit le jour sur le label Talitres.

Son titre évoque cette couche nuageuse, d’un gris brillant, qui recouvre bien trop souvent la capitale allemande, et qui peut faire mal aux yeux lorsqu’on l’observe trop longtemps

Dans une sobriété instrumentale apaisante, guitare acoustique et voix se font seuls porteurs du discours sonore, avec une agilité et une sensibilité qui touchent juste. Les arpèges d’un figerpicking aiguisé se mêlent à une voix douce, intimiste, et chargée d’émotion. Vaporeuses et mélancoliques, ces balades ciselées nous transportent avec délicatesse d’une histoire à l’autre, de nuage en nuage.

Marchant dans les pas d’une culture traditionnelle, tout en lui apportant ce qu’il faut de personnalité et de modernité, Raoul Vignal trace un sillon musical dans lequel on s’engage avec délectation, laissant planer notre imagination sur de lointaines sphères célestes.

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Eléna Tissier

Minimalize it.

Le minimalisme : paradigme de la production musicale moderne ? Terme aujourd’hui largement galvaudé...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *