Jardins du Futur : Festival de Chaumont-sur-Loire

festivalchaumont-manifesto21

Pour les 25 ans de son Festival International des Jardins, le domaine de Chaumont-sur-Loire a choisi le thème des « Jardins du siècle à venir ». Chaque année, le domaine ravit les sens des visiteurs et amène aussi une réflexion sur un thème particulier. En 2016 c’est le futur donc, ce thème qui nous est cher chez Manifesto XXI, et qui politise cette 25e célébration artistique réaffirmant ainsi l’engagement du domaine pour la création contemporaine.

Alors quelle place aura la nature dans 100 ans, comment les jardins vont-ils évoluer ? Une trentaine de propositions différentes tentent de répondre à cette interrogation. Cette édition nous ramène à la définition de ce qu’est un jardin : un point de contact entre l’homme et la nature. Peut-être que la plupart d’entre nous n’envisage pas la nature comme un élément essentiel de notre vie, pourtant la place de la nature se pose avec une acuité particulière pour notre génération. Alors qu’elle se révolte, le fil conducteur des propositions est de rééquilibrer le rapport entre civilisation et vie végétale et animale.

bandeau-festivalchaumont-manifesto21

Renouer avec la nature

Plus que des grandes promesses façon COP21, le jardin est un espace de bien-être et de vivre-ensemble qui peut apporter son lot de solutions aux grands défis environnementaux du XXIe siècle. Mais pas que. Les défis d’urbanisation, de sécurité alimentaire et d’habitat affecteront aussi les espaces verts de demain. Alors que nous sommes toujours plus à devenir des citadins, cette tendance lourde implique de penser autrement les écosystèmes urbains. Ces jardins du futur sont selon les équipes, des solutions très pratiques apportées aux bouleversements futurs ou bien des créations plus poétiques, utopiques ou dystopiques. À la frontière entre design, paysagisme et art, voici notre top 5 :

La Maison vivante

Les paysagistes imaginent un retour à la nature où les plantes accompagneraient notre quotidien plus qu’elles n’en seraient le décor. L’homme de demain est un « jaditadin », un homme du jardin et un citadin. Cette maison vous accueille chaleureusement avec ses petites créations DIY. Créé par Émilie Garnier et Barthélémy Affres.

La Cabane submergée

Ce jardin-ci est une petite histoire à part entière, vous pouvez découvrir à quoi ressemblerait la vie après la montée des flots. Vous êtes un peu ce Robinson qui vit dans son grenier et cultive ses légumes à fleur d’eau. Créé par Lélia Demoisy, Julie Mahieu, Adèle Hopquin et Maud Negron.

Le Lièvre et l’arbre à palabres

Création originale alliant modernité et tradition, ce jardin met en scène un conte pour valoriser des techniques de récupération d’eau africaines. Une proposition originale qui rappelle la richesse des savoirs ancestraux de l’Afrique. Créé par Anaïs Baudoin, Théophile Fofana, Florence Fofana et Vincent Kra.

Le Soulèvement des graines

Cette structure impressionnante suggère qu’une graine géante a explosé sur le sol de Chaumont, et libère le pouvoir de diverses techniques de production et des cultures alternatives. Créé par Arthur Levêque de Vilmorin, Romain Lacoste et Paul Leurent.

Le Jardin flottant du songe

Des lianes folles s’épanouissent autour d’une oasis centrale. Ce jardin est comme une mini-jungle du futur, sans racines. L’ambiance suave ne doit pas vous tromper : ces plantes poussent sur un terrain sec… Malgré l’apparente fragilité de la structure, l’ensemble est fait pour se développer dans un environnement pauvre en ressources énergétiques. Créé par Jean-Philippe Poirée-Ville et Gérard Pointet.

Plus d’images d’autres merveilleuses créations :

Jusqu’au 02 novembre 2016, plus d’informations ici.

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Apolline Bazin

La playlist vénère de la Présidentielle 2017

Du rire aux larmes, du tragique au comique… Pour accompagner en musique ce...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *