Giambattista Valli Haute Couture, printemps été 2016

GIAMBATTISTAVALLI
Vogue.com

À l’époque des stylistes, Giambattista Valli se positionne en héritier des couturiers. À l’âge du minimalisme, du cyber, de la déconstruction, de la redéfinition du vêtement, du street style et du sportswear, il se fait défenseur du classique, de l’onirisme et de la complexité formelle de la couture.

Poursuivant le chemin de la tradition italienne mélangée à la tradition parisienne, il présente une couture à mi-chemin entre Valentino et Dior.

Pour cette collection printemps-été 2016, le goût pour l’ornement est encore à l’honneur. Un baroque sobre mixé avec les sixties italiennes.

Les emmanchures sont encerclées d’organza et les robes de cocktail enrichies d’un jabot ou d’une cape. Les broderies, élément clef de ce défilé, composent des bouquets fleuris, des grillages de perles ou des groupes de papillons. La collection compte aussi une série de robes style Empire d’inspiration napoléonienne rendues presque éthérées par les mouvements du chiffon. Le défilé se clôt sur les robes de bal, en couleurs pastel ou d’un rouge vif.

Pour Giambattista Valli, cette collection était avant tout un hommage aux jardins de Paris et à la ville en général, après les terribles attaques du 13 novembre. Une tentative de remettre en exergue ce qui fait l’image poétique de la capitale. Un seul mot, donc, pour décrire la haute couture de Valli : légèreté, rigoureusement.

 

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

L’incroyable histoire de Kim Giani et des chansons de sa tante

Il faisait très chaud au Supersonic ce soir-là, et comme d’habitude, il...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *