Fakear, Thylacine & N’to : Rock’n’Solex 2015 mise sur l’electro mélodique

Fakear, Thylacine & N’to sur la même affiche rennaise, pour des fans d’electro mélodique, c’était un peu inespéré. Le festival Rock’n’Solex, qui fêtait cette année sa 48ème édition (et vire, comme son nom ne l’indique pas, toujours plus vers la musique électronique – ce qui n’est pas pour nous déplaire), a eu la bonne idée de faire ce pari attrayant pour la soirée du vendredi. Les trois beatmakers y étaient programmés ensemble à la suite de Poldoore (remplacé à la dernière minute par Blutch) et Salut c’est cool.

Nous n’avons pas eu la chance d’assister aux live de Blutch et Salut c’est cool car nous nous entretenions encore avec les artistes côté loges, mais les bruyantes vagues d’acclamations à répétition nous ont suggéré que leurs performances ne laissaient pas la foule de marbre, léguant ainsi un public fort motivé à leurs successeurs.

rock-n-solex-2015-7aqk

Le public réserve un accueil des plus chaleureux à Fakear, qui se produit ce soir-là avec son nouveau set intégrant des musiciens (batterie, piano, basse et violoncelle – à savoir la violoncelliste du trio LEJ, dont vous pouvez retrouver notre précédente interview ici). D’imposants panneaux représentants le logo du beatmaker décorent le fond de scène. Les performances de groupe alternent avec les performances solo selon les morceaux, et le public a le plaisir de retrouver de nombreuses tracks qu’il connait, La Lune Rousse remportant indéniablement la plus grande adhésion. Le temps d’un morceau le beatmaker quitte même ses chères MPC pour aller jouer des percussions sur un pad électronique, ce qui dynamise agréablement le show. Généreux et communicatif, il insiste plusieurs fois sur le plaisir qu’il éprouve à revenir jouer à Rennes, plaisir visiblement partagé par le public.

Egalement très attendu du public, c’est ensuite le beatmaker angevin Thylacine qui rejoint la scène. Ses titres flottant entre l’electronica et la techno mélodique conquièrent rapidement la foule. Ses morceaux, tout en conservant le beat essentiel à la danse, distillent une atmosphère mélancolique et rêveuse. Il ravi le public en exécutant en live le nostalgique solo de saxophone de son single « Home ». Un très beau show vidéo vient prolonger l’ensemble de la performance en fond de scène ; succession de visuels abstraits en noir et blanc au fort potentiel hypnotique.

C’est enfin le rôle du marseillais N’to, co-fondateur du label Hungry Music, de clore cette soirée placée sous le signe de la musique électronique intelligente et créative.  Il emporte l’adhésion du public grâce à sa signature sonore ; une techno incisive agrémentée de mélodies nostalgiques et entêtantes. Enchaînant ses productions aux riffs addictifs et aux drop ciselés, le beatmaker parachève la soirée avec un set à la fois dynamique et atmosphérique, ne sacrifiant pas l’émotion à l’efficacité.

***

Durant l’après-midi nous avons eu la chance d’avoir accès à l’espace artistes et de pouvoir échanger avec Théo (Fakear), sa violoncelliste Juliette et William (Thylacine) sur leurs actualités respectives.

Fakear prépare actuellement la sortie de son nouvel EP Asakusa, disponible le 1er juin prochain, tout en continuant à tourner et assumer de nombreuses dates en groupe avec ses musiciens.
En voici le premier extrait :

Sa violoncelliste, Juliette, alterne elle entre les dates avec Fakear et celles du trio LEJ. Les trois jeunes filles travaillent actuellement à la composition de leur premier EP, continuant parallèlement à tourner avec leur set de reprises en y intégrant au fur et à mesure les nouveaux morceaux.

Leur dernier clip en date propose une reprise originale du tubesque Seine-Saint-Denis style d’NTM (toutes trois sont originaire de la ville de Saint-Denis) :

Thylacine quant à lui prépare activement son départ pour un voyage de deux semaines à bord du Transsibérien. Le beatmaker s’est en effet lancé le défi de composer un LP au gré du paysage et des rencontres, s’entourant d’une équipe vidéo pour capter les moments forts de cette aventure. Il nous a également confié réfléchir ces temps-ci à des projets en lien avec le monde du cinéma. Il projette notamment un futur court-métrage dont il signerait à la fois la réalisation et la BO.

Son dernier clip en date, Mountains, morceau extrait de son nouvel EP Exil :

***

Nous n’avons pas eu l’occasion de croiser N’to, toutefois si vous ne connaissez pas encore son travail, nous vous recommandons cette mixtape qui donne un bon aperçu de son univers :

***

Retrouvez-les prochainement en live :

Fakear

23 mai, Les Papillons de Nuit, Saint Laurent de Cuves

27 juin, Garorock, Marmande

28 juin, Solidays, Paris

Thylacine

12 juin, La Gaîté Lyrique, Paris

13 juin, Festival Vie Sauvage, Bourg en Gironde

26 juin, Solidays, Paris

N’to

23 mai, La Centrale, Dijon

13 juin, Stereolux, Nantes

26 juin, Garorock, Marmande

__

Eléna Tissier & Alice Heluin-Afchain

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Eléna Tissier

Le spleen magnifique du premier EP de .dxf

.dxf, dont on vous avait présenté le single ‘Efira’ en mars dernier, vient...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *