Du sport extrême à la rue : rencontre avec Julia Fraile

juliafraile-manifesto21

Julia Fraile est une jeune créatrice de mode d’origine bretonne, désormais implantée à Paris. Le 6 mai dernier, Julia a présenté sa collection « Hang On » au Cirque d’hiver lors du défilé de l’Atelier Chardon Savard, au sein duquel elle a étudié. Pour les lecteurs de Manifesto XXI, j’ai été à sa rencontre afin d’en savoir un peu plus sur son travail.  

juliafraile-manifesto21

MXXI – A quelle occasion as-tu créé la marque Julia Fraile ?

J’ai suivi le cursus mode de l’Atelier Chardon Savard à Nantes pendant trois ans puis j’ai finalisé mes études en intégrant l’école du même nom à Paris en tant que créatrice de mode. Cette année a donc eu pour but de développer mon univers créatif en faisant une collection personnelle tout au long de l’année.

MXXI – « Hang On » était ta première collection ?

« Hang On » est l’aboutissement d’une réflexion de plus de six mois, et c’est également ma première collection en tant que telle, oui. A travers ce travail, j’ai pu développer mes compétences en tant que créatrice, en modélisme et dans le travail de la maille.

juliafraile-manifesto21

MXXI – Ta collection « Hang On » a donc été présentée lors du défilé de fin d’année. Y’avait-il un thème général imposé ?

La collection devait être le reflet de notre personnalité, notre créativité n’était donc pas bridée par l’école. Chacun a développé son univers dans des thèmes très personnels. Ma collection m’a permis d’explorer mes envies créatives et d’évoluer personnellement.

MXXI – Quelles ont été tes inspirations pour ce défilé justement ?

La collection finale est une réflexion autour de l’univers de la montagne. Pratiquant moi-même le snowboard, je me suis inspirée des sports extrêmes tels que l’alpinisme ou le basejump. On retrouve ces influences notamment dans les finitions ou l’utilisation de cordages et d’oeillets. L’univers glacé de la montagne se mêle à celui de la rue pour créer des pièces oversizes et graphiques.

MXXI – Quelles sont tes inspirations en général pour créer des vêtements ? Un concept, un créateur, un mouvement ?

Mes inspirations peuvent venir de différents domaines et c’est lorsque plusieurs univers se rencontrent que ça commence à devenir intéressant. Je suis évidement plus intéressée par un certain genre, mais mon quotidien est déjà une première source d’inspiration. Mon travail se caractérise plus particulièrement par un univers sombre, de gros volumes et l’emploi de matières techniques et retravaillées.

juliafraile-manifesto21

MXXI – Quelles sont tes matières de prédilection pour créer des vêtements ?

Je suis particulièrement attentive au rapport entre les différents matériaux. J’aime utiliser des tissus techniques, issus des domaines sportifs, créer un rapport de force entre les densités de matières comme mélanger de la mousseline à du gore-tex. La fausse transparence est également un point important dans ma collection, exprimée par l’utilisation d’une maille lâche ou encore d’une superposition d’un tissu léger avec un autre, qui vient calmer sa brillance.

MXXI – Quels sont tes projets pour la suite ? La marque est-elle amenée à perdurer ?

J’ai la possibilité de mettre à profit mes compétences acquises pendant mes études lors de stages jusqu’en décembre 2015. Je vais donc chercher des maisons dans lesquelles développer ma créativité et explorer plus en détails les enjeux professionnels d’une entreprise. J’espère m’épanouir dans les domaines qui me plaisent et continuer à évoluer dans mon univers créatif. Le développement de ma marque se réalisera peut-être dans un but final, comme l’aboutissement d’un projet, d’une réflexion longue, mais certainement à la suite d’autres expériences diverses et enrichissantes qui viendront compléter mes compétences et mes acquis.

juliafraile-manifesto21

Delphine Barthier

Mannequin : Xenia Tsvirko

Photographes : Drellaforever

MUA : Julie soudé

Assistante : Maelle Peslin

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Delphine Barthier

Sanaa K – Zouz du temps présent

Depuis 2009 sur son blog, Sanaa K s’illustre. La franco-marocaine du 94 qui s’y...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *