Digital Cosmic Disco, entre sonore et plastique

Il est de ces rares premiers EPs qui véhiculent une âme, un concept, une personnalité forte : Volume, de Digital Cosmic Disco, fait partie de ceux-là. Sorti le 11 décembre dernier, cet opus découvre un univers tout à la fois singulier, pensé et travaillé.

D’origine hongroise et camerounaise, Digital Cosmic Disco est un producteur normand de 27 ans. Comme nombre de brillants musiciens de sa génération, il est également étudiant aux Beaux-Arts (de Caen) – à croire que les conservatoires ne satisfont décidément plus les créatifs sonores d’aujourd’hui. En autodidacte, il compose de la MAO depuis 2009 au sein de ce projet artistique mêlant musique, dessin, peinture et vidéo.

Le socle de son imaginaire ? La vision d’une expression artistique au carrefour de la matière (DIGITAL), de l’inspiration (COSMIC), et du mouvement (DISCO).

Esthétiquement, l’artwork de l’EP peut évoquer des influences rétro-futuristes – qui se réapproprient d’ailleurs beaucoup la scène ces derniers temps. Musicalement, l’univers de Digital Cosmic Disco se déploie librement entre héritage French touch, synthwave, nu-disco et electronica.

__

« “La musique réclame un élargissement de la perception de l’univers.” (Deleuze)

Au-delà de l’aspect musical, l’originalité et la conception technique de l’artwork sont au cœur de la composition.
Le dessin a été réalisé en carré, pour que chacun de ses côtés corresponde à une track de l’EP et ce, dans un seul et même dessin. Celui-ci exprime l’idée que la perception du monde dépend avant tout du sens dans lequel nous l’observons.

Le dessin se compose d’une grammaire mythologique propre à DCD. Une multitude de symboles s’interpénètrent, tous liés à des références graphiques annonçant les prochains EPs ainsi que l’album.

“VOLUME” exprime l’idée d’un point de départ, où convergent matière, inspiration et mouvement.

Ce dessin est en réalité une image en négatif, l’un des reflets que nous propose la réalité… De nombreux essais ont été nécessaires avant d’atteindre l’équilibre de la forme et des couleurs. La volonté de cet EP est de dépasser le stade d’une simple publication pour évoluer sur d’autres sphères.

VOLUME invite donc à prendre le temps de l’écoute et de l’observation. Car, comme le soleil, sa lumière ne passe jamais tous les jours au même endroit… »

__

En live prochainement :

Le 07.01 à L’Alimentation Générale, PARIS (w/ Alphabet)

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Eléna Tissier

« On s’en va » découvrir le nouveau clip de Marie Madeleine

Le trio originaire de Metz, fort d’un background de quatre EP sortis...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *