Claude Violante assure avec « Road Race ». Release le 30 mars aux Bains

Par Costanza Spina

Road Race est un EP surprenant. Si on connaissait les influences électro, voire carrément techno de Claude Violante (notre interview ici), un tel amour pour le R’n’B américain semblait moins évident à cerner.

Pourtant, en se repassant des titres comme « No Mercy« , la cohérence est là. Après une première écoute, la question surgit : mais où va-t-elle ? La surprise passée, on se rend compte, de titre en titre, que tous les ingrédients étaient déjà là depuis un moment. Que simplement, Claude Violante a poussé plus loin l’un des partis pris esthétiques qui font sa musique. On découvre une nouvelle facette du personnage. Le choix est fort, évident et revendiqué.

Catapultée dans le passé, j’ai réentendu les accents de Motown diffusés par les disques que papa ramenait de Détroit, au temps glorieux de General Motors. Un hommage brut et sincère à cette culture street qui a porté tant de combats, réadaptée à un nouveau contexte.

Musique d’autodidacte, elle a un côté do it yourself qui appuie des propos forts, encore plus féministes et assumés qu’avant (comme dans la chanson « U’re The Man »).

D’autres nuances s’invitent sur cet EP très ouvert d’esprit, de la house à la pop la plus pure et revendiquée. Road Race est savamment construit, un vrai trip avec des instants d’énergie pure et des moments deep. Un EP qui donne envie de lâcher prise et de faire des doigts d’honneur. De la synthpop R’n’B enfin couillue, sans la moindre trace de normcore faux cul.

Le premier clip dévoilé, « Like That », réalisé par le collectif TBMA, est bourré de ce futurisme rétro sur lequel on pose généralement de gros synthés. Là, c’est une course en voiture qui annonce le caractère plutôt sûr du personnage et clôt un EP tout en détente, calme et détermination. En mode j’assure.

RELEASE PARTY AUX BAINS LE 30 MARS

Événement ici.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

Manifeste011, la mode végane et responsable en 6 questions

Alors que l’industrie de la mode se demande encore le « pourquoi » de...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *