« Bye bye land ». Divagations absurdes dans le nouveau clip de Chouette

Chouette - "Bye bye land"

« Alors oui, la drogue, ce n’est pas terrible, mais est-ce une raison pour cesser de filmer l’improbable ? »

Pas pour Chouette. Depuis leur clip « Heart shot blues » où le héros sillonnait la campagne en skate pour retrouver son chat qui l’avait quitté à cause de la pâtée discount , le groupe rock-garage-psyché bat la mesure de l’irrationnel comique avec esthétique.

Après un passage remarqué à la dernière édition des Trans Musicales, Chouette (Beast Records) revient avec son nouveau clip « Bye bye land » réalisé par le batteur du groupe, Malo. Les premières scènes présentent des anonymes se réunissant autour de ruines, au fin fond de la pampa du sud de l’Espagne. Ils échangent des regards, ils contemplent les alentours, dans l’attente. À la nuit tombée, autour d’un feu, les protagonistes partagent un doux moment d’évasion psychédélique qui les mène dans un monde parallèle. Puis « Il y a ces deux hommes, le drogué, soumis et vulnérable, et la drogue, froide et autoritaire, dans ce monde merveilleux où l’on danse en couleurs. (…) Toutes ces personnes s’ennuient, puis soudain, un cul. Une paire de fesses. Elle remue, pleine de grâce. Et ce curé qui termine en robe… » 

Le pourquoi du comment de l’histoire ? On ne saurait réellement l’expliquer, ce qui n’enlève rien au dense message envoyé par Chouette. Laissons-nous avant tout emporter par l’esthétique des scènes entre lumières artificielles, lueurs de la nuit chaude espagnole et pénombres, théâtres des drôles de choses qui s’y passent.

Retrouvez Chouette en concert le 24 février à la Rock School Barbey à Bordeaux et le 1er avril au Point Éphémère à Paris.

image_pdf
Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Gaëlle Palluel

Le futur de la mode ou la fin des contradictions

« This is the end of fashion as we know it. » Lidewij Edelkoort,...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *